Tartine n°2| WTF: Whatsapp au ♥ de nos Tristes Faiblesses (3min de lecture)

Découpée en 5 tranches inégales, cette tartine salée nourrit un constat navrant: Whatsapp a rendu notre sexe faible. (Oui Mesdames.)

I. Les rendez-vous sont de moins en moins galants, le Prince de moins en moins charmant mais vous, mes chères, vous vous lancez à corps perdu dans cette nouvelle « romance » comme les plus démunis au resto du cœur… Et pourtant rien n’est acquis. Rien: voilà ce que vous étiez censées lui faire croire, comme préconisé dans vos grandes théories du Playing hard to get (ou l’art de se faire désirer). Il semblerait que sur Whatsapp, la théorie, tout le monde s’en tape:

20170619_092845

II. Comme un poil sur l’auréole, cette relation improbable et anxiogène, contre toute attente, pousse. Vous avez même officialisé vos élans auprès des hautes instances en annonçant la nouvelle sur facebook: ♥Lili et Lulu sont en couple♥. Après c’est pas parce que cette publication a forcé 72 likes qu’il faut prendre les gens pour des pigeons biset. On n’est pas dupe, l’Amour n’est qu’un selfie sans filtre capturé sous mauvais éclairage. Obsédée par les retouches, Madame tente d’effacer les ombres au tableau en adressant ses reproches à Monsieur dans des messages cryptés et autres rébus agressifs-passifs, convaincue qu’il saura lire entre les lignes:

20170625_082039

3 années se sont écoulées et votre nouveau statut de tourtereaux, à la surprise générale, perdure. Cela dit les réponses courtes et cryptées ont rapidement fait place aux longs parchemins détaillés, les fameux pavés Whatsapp (technique moisie dont l’inefficacité avérée ne semble pas refréner les claviers féminins):

Screenshot_20170625-143245

IV. Lorsque le poids des problèmes de couple se fait trop lourd, les femmes ont tendance à dénicher de l’aide auprès d’une équipe de charlatans en talons hauts, déguisés en spécialistes des affaires du cœur: leurs copines. Analyses erronées des screenshots, assistance rédactionnelle désastreuse, filatures et rapports d’investigation inutilement alarmistes, smiley-ologie* et – pour les professionnelles de la branche – conseil en stratégie matelas:

20170625_180310

Seulement le jour où l’une des susmentionnée professionnelle vous piquera votre Jules et qu’elle saura exactement quoi (lui) faire pour le garder, les développeurs Whatsapp et co-responsables de cet N-ième échec sentimental n’y pourront rien. Application instigatrice de schémas autodestructifs, Whatsapp vous emportera, année après année, vers un nouveau sous-sol du déshonneur, là où l’estime de soi est un concept évaporé, surtout les soirs de St-Valentin. Désespérément seule, vous n’aurez même plus honte de verbaliser le désir d’être mal accompagnée, hantée par ce numéro qui, quoi que l’on fasse, reste en mémoire:

5.20170625_083122

– ultime message crypté dont le sens cette fois-ci on-ne-peut plus clair sera bien reçu, bien lu et royalement ignoré.

*La smiley-ologie est une science populaire non reconnue et inexacte. Elle désigne l’étude et l’interprétation des smileys ainsi que la ponctuation dans un message Whastapp par tes copines des expertes appelées « Les Smiley-ologues ». Ainsi, la Smiley-ologue est capable de détecter une demande en mariage sous-jacente dans trois points de suspension et des confessions de tromperie(s) dans un double espace précédent l’emoji danseuse de flamengo. Un peu comme pour l’horoscope du 20minutes, vous êtes parfaitement libres de croire seulement les infos qui vous chantent. On vous jugera pas.

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. charef dit :

    Après les tartines sucrées c’est au tour des tartines grillées. Bravo.

    Aimé par 1 personne

  2. clem dit :

    Ahahah extra… vive Whatsapp 😂😂
    Des bisous ma belle
    J’espère que vous allez bien toutes les 3.
    A très bientôt
    Clem

    J'aime

Un commentaire à faire? Fais-toi plaisir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s